Actualités

07 mai 2020

DE LA DEFENSE A LA COMPREHENSION PAR L'AVOCAT PRATICIEN DU DROIT COLLABORATIF

Partager sur :
Vue 53 fois

Par DOMINIQUE ROUX, AVOCATE, MEDIATRICE,
FORMATRICE EN DROIT COLLABORATIF
SECRETAIRE GENERALE DE L’AFPDC

Lorsque nous nous rendons chez un avocat pour lui soumettre notre litige, nous lui demandons d’analyser le dossier et de nous informer sur nos chances de succès devant un Tribunal. En d’autres termes : quels sont mes droits ?

Nous lui confions d’autant plus volontiers notre affaire, qu’il est compétent, que nous avons confiance en lui et qu’il est là pour nous défendre.

Nous lui demandons d’être notre porte-parole auprès du juge. L’Avocat va édulcorer le récit de tous les éléments qu’il estimera défavorables à notre défense, pour ne faire émerger que les points qui lui paraîtront de nature à emporter la conviction du Juge et bien sûr traduire notre parole qu’il aura retravaillée, reconstruite, en langage juridique.

Nous choisissons notre Avocat pour qu’il nous fasse gagner la bataille judiciaire, qu’il nous rétablisse dans notre bon droit, car nous avons la loi pour nous.

Nous avons raison, notre adversaire a tort. 

Notre Avocat est agressif, il est donc nécessairement efficace.

 

Il essaie toujours d’appréhender la position de l’autre partie, afin de ne pas être pris de court et de pouvoir répondre coup pour coup. Il s’agit d’anticiper, pour mieux ajuster sa stratégie.

L’expérience de notre Avocat lui permet d’appréhender la décision de justice. C’est pourquoi lorsque le risque judicaire est trop important, il nous proposer de négocier.

Dans ce cas, il essaie de concilier nos intérêts avec le droit, en fonction du risque judiciaire. Ce que l’un perd, l’autre le gagne. La solution se cherche et se trouve, à l’intérieur de la norme judiciaire, dans un rapport de force.

Mais souvent la victoire est amère. Nous avons un bon jugement mais nous rencontrons des difficultés d’exécution et d’autres actions longues et coûteuses doivent encore être menées. Nous n’avons plus de relation avec l’autre partie, que ce soient des relations professionnelles (notre fournisseur ne travaille plus avec nous) ou personnelles (plus de dialogue avec la mère de mes enfants).

Notre litige a été résolu mais le conflit est demeuré.

Une autre manière de faire est-elle possible ?

La rencontre avec l’Avocat qui pratique le droit collaboratif a changé notre perception.

L’Avocat collaboratif nous a expliqué que pour qu’un litige soit résolu sans acrimonie de part et d’autre, il était nécessaire de confronter les points de vue, de discuter avec l’autre, de prendre l’autre en considération. 

L’Avocat collaboratif nous a écouté, en respectant tous les éléments de notre récit.

Il nous a expliqué qu’il pratiquait l’écoute active et nous avons véritablement eu le sentiment d’avoir été entendu, c’est-à-dire compris.

Ce sentiment d’avoir été entendu nous a d’ailleurs permis d’évoluer dans notre réflexion. En effet, nous avons compris que nos positions cachaient en réalité d’autres demandes, plus profondes.

Nous avons évolué dans notre réflexion et avons constaté que nos pensées de départ étaient des impressions, des certitudes, alors qu’en réfléchissant de façon plus approfondie, nous avons pu discerner les pensées qui comptaient vraiment, celles qui nous aidaient à poursuivre nos idéaux.

Nous avons réalisé qu’il existait une autre perception, que l’autre partie avait un point de vue qu’il fallait prendre en considération, qu’il n’y avait pas une seule vérité. Le partage de cette autre perception génère une compréhension mutuelle laquelle permet d’aboutir à un accord.

Nous nous sommes interrogés sur nos intérêts respectifs - il ne s’agissait plus de savoir qui avait raison et qui avait tort - et avons recherché à concilier nos intérêts en partageant nos valeurs, afin que notre accord soit satisfaisant pour tout le monde ce qui était gage de son respect et de sa bonne exécution.

L’enjeu n’était plus de savoir quels étaient mes droits, le rôle de notre Avocat n’était plus seulement de nous défendre mais de nous comprendre, pour répondre au mieux de nos intérêts et rechercher, ensemble, les meilleures voies pour les atteindre.

 

 

 

 

 

 

 

 



Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.